top of page

LE MODELE
PRÉCIPITATIONS ET INONDATIONS

Vous trouverez sur cette page toutes les informations relatives à la constitution du modèle pour l'aléa "Précipitations et inondations" pour les analyses effectuées sur Bat-ADAPT : 

Inondations Europe
Ancre 1

ALÉA PRÉCIPITATIONS ET INONDATIONS

Le modèle d’analyse de l’exposition climatique à l'aléa “Précipitations et inondations” sur l’Europe s’appuie sur 1 indicateur climatique :

  • Ecart du maximum des précipitations quotidiennes (RX1DAY)

 

Cette information permet d’évaluer l’exposition climatique d’une zone, par rapport à l’exposition climatique dans le reste de l’Europe.

Indicateurs climat bruts
Synthèse indicateurs exposition
Ancre 1
Ancre 1

Ecart du maximum des précipitations quotidiennes

Définition de l’indicateur : Cet indicateur représente l'écart (en pourcentage) du maximum, sur l'année, des précipitations journalières, par rapport à la période de référence (1850-1900). Le maximum des précipitations quotidiennes indique le jour dans l'année où il pleut le plus (sur l'ensemble de la journée).

Identifiant de l’indicateur : EU_RX1DAY

Maille : ~150km

Source : Atlas interactif du GIEC

Traitement de la donnée : Les données climatiques ont été téléchargées au format NetCDF sur l’atlas interactif du GIEC, pour les 3 scénarios et les 3 horizons temporels retenus (soit 9 jeux de données). Puis, un traitement cartographique via le logiciel QGIS a permis le passage de données ponctuelles vers des données couvrant toute l’Europe. Une légende a été appliquée au vu des minimums et des maximums existants sur l’ensemble des jeux de données.   

Etendue : Europe

Afin d’obtenir un indice d’exposition unique révélateur de la situation de risque climatique d’un bâtiment dans une zone, l'indicateur précédent a été traité selon les formules suivantes en fonction de 2 cas :

Eu_flood.PNG

Cette formule permet de mettre en perspective le risque dans une localisation précise par rapport au risque existant dans l’ensemble de l’Europe.

Il s’agit donc de ratios de risque comparé pour obtenir un indicateur variant de 0 à 100% avec 0% étant le risque minimal rencontré sur l’Europe de 2020 à 2100 pour les 3 scénarios, et 100% le risque maximal, sur cette même période, pour les 3 scénarios.

Ancre 1
Fiabilité exposition
Ancre 1

L’indice de fiabilité de l’exposition est attribué comme suit :

5/5 Modélisations utilisées dans le rapport du GIEC vérifiée empiriquement

4/5 Modélisations utilisées dans le rapport du GIEC

3/5 Autres modélisations - Très fiables

2/5 Autres modélisations - Moyennement fiables

1/5 Autres modélisations - Peu fiables

Inondations France

MODÈLE D’ANALYSE DE L’EXPOSITION CLIMATIQUE
SUR LA FRANCE

ALÉA PRÉCIPITATIONS ET INONDATIONS

Le modèle d’analyse de l’exposition climatique à l'aléa “Inondations” sur la France s’appuie sur 1 indicateur climatique et 6 indicateurs territoriaux :

  • L'écart des précipitations quotidiennes extrêmes (ECARTPQ99)

  • Le zonage communal des plans de prévention des risques (PPRi)

  • ​Le nombre d'arrêtés CatNat par commune (CatNat_i)​

  • ​Les zones sujettes aux remontées de nappes​

  • ​Les zones sujettes aux inondations par débordement (TRI_d)​

  • Les zones sujettes aux inondations par ruissellement (TRI_r)

  • Les niveaux d'aléa dans les plans de prévention des risques 

  • Le taux d'imperméabilisation des sols

La combinaison de ces informations permet d’évaluer l’exposition climatique d’une zone, par rapport à l’exposition climatique dans le reste de la France.

Ancre 1
Indicateurs climats bruts FR
Ancre 1

Ecart des précipitations quotidiennes extrêmes

Définition de l’indicateur : L'écart de précipitations quotidiennes extrêmes est donné en mm, et équivaut au 99ème percentile des précipitations intenses. Les précipitations sont considérée comme extrêmes quand le cumul des précipitations de la journée dépasse la valeur de référence à l'endroit donné.

Identifiant de l’indicateur : FR_ECARTPQ99

Maille : ~8km (grille Safran)

Source : DRIAS - MétéoFrance

Traitement de la donnée : Les données climatiques ont été téléchargées au format CSV sur l’espace de commande de la DRIAS, pour les 3 scénarios et les 5 horizons temporels retenus (soit 15 jeux de données). Un traitement statistique a été fait pour lisser la variabilité climatique. Il s’agit de réaliser, pour chaque horizon temporel choisi, la médiane sur 20 ans (10 ans avant et 10 après) de l’indicateur climatique. Un traitement cartographique via le logiciel QGIS a permis le passage de données ponctuelles vers des données couvrant toute la France. Une légende a été appliquée au vu des minimums et des maximums existants sur l’ensemble des jeux de données.   

Etendue : France métropolitaine

 

Indicateurs territoire bruts
Ancre 1
PPRi
Ancre 1
CatNati
Nappes
TRI_d
TRI_r
PPRi_aléa
Ancre 1
Ancre 1
Ancre 1
Ancre 1
Ancre 1
Ancre 1

Zonage communal des plans de prévention des risques

Définition de l’indicateur : Cet indicateur indique si la commune est couverte par un Plan de Prévention des Risques pour un aléa de type inondation, tous types confondus. 

Identifiant de l’indicateur : PPRi

Maille : communale

Source : Georisques - BD Gaspar

Traitement de la donnée : La BD Gaspar recense l'ensemble des Plans de Prévention des Risques Naturels qui sont prescrits, en cours de révision ou adoptés sur l'ensemble du territoire français, à l'échelle de la commune. Une sélection des communes sur le territoire métropolitain a été faite, et une seconde sélection a été faite pour ne conserver que les communes concernées par un Plan de Prévention des Risques pour un type d'inondation. Les communes non couvertes ne sont donc pas affichées dans cet indicateur. 

Etendue : France métropolitaine

Nombre d'arrêtés CatNat pour inondations par commune

Définition de l’indicateur :  Cet indicateur indique le nombre d'arrêtés CatNat ayant été publiés dans chaque commune de France métropolitaine, pour un aléa de type inondation, tous types confondus. La base de données Gaspar recense l'ensemble des arrêtés CatNat à des fins d'indemnisation face aux catastrophes naturelles. En effet, l'état de catastrophe naturelle constaté par arrêté peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets de ces catastrophes sur les biens faisant l'objet des contrats d'assurance. Le décompte de ces arrêtés permet donc de rendre compte de la sinistralité historique de la commune vis-à-vis des inondations.  

Identifiant de l’indicateur : CatNat_i

Maille : communale

Source : Georisques - BD Gaspar

Traitement de la donnée : La BD Gaspar recense l'ensemble des arrêtés CatNat sur le territoire français, à l'échelle de la commune. Une sélection des communes sur le territoire métropolitain a été faite, et une seconde sélection a été faite pour ne conserver que les communes concernées par un Plan de Prévention des Risques pour un type d'inondation. Enfin, un décompte de l'occurrence de chaque commune a été fait.

Etendue : France métropolitaine

Zones sujettes aux remontées de nappes​

Définition de l’indicateur : Une inondation est dite par remontée de nappes lorsque l’inondation est provoquée par la montée du niveau de la nappe phréatique jusqu’à la surface du sol. L'indicateur présente les zones, en France, qui sont sujettes à ce type de risque, et leur niveau de risque (nul, inondations de cave, débordement de nappes). 

Identifiant de l’indicateur : Nappes

Maille : ~250 m (dépendant du niveau de risque)

Source : Georisques

Traitement de la donnée : Les données sont téléchargeables directement au format cartographique sur Géorisques. Un traitement de vérification des géométries et de définition de la symbologie en fonction du niveau de risque a été fait. 

Etendue : France métropolitaine

Zones sujettes aux inondations par débordement

Définition de l’indicateur : Le territoire à risque important d’inondation (TRI) par débordement est une zone où les enjeux potentiellement exposés aux inondations par débordement sont les plus importants. Il indique les zones soumises à une faible, moyenne ou forte probabilité d'inondation par débordement. 

Identifiant de l’indicateur : TRI_d

Maille : ~100 m (dépendant du niveau de probabilité)

Source : Georisques

Traitement de la donnée : Les données sont téléchargées au format cartographique sur Géorisques. Un traitement cartographie de réparation des géométries est fait dans un premier temps. Ensuite, différents traitements cartographiques permettent d'individualiser les trois niveaux de probabilité d'inondation et de supprimer les superpositions entre ceux-ci. 

Etendue : France métropolitaine

Zones sujettes aux inondations par ruissellement

Définition de l’indicateur :  Le territoire à risque important d’inondation (TRI) par ruissellement est une zone où les enjeux potentiellement exposés aux inondations par ruissellement sont les plus importants. Il indique les zones soumises à une faible, moyenne ou forte probabilité d'inondation par ruissellement. 

Identifiant de l’indicateur : TRI_r

Maille : ~100 m (dépendant du niveau de probabilité)

Source : Georisques

Traitement de la donnée : Les données sont téléchargées au format cartographique sur Géorisques. Un traitement cartographie de réparation des géométries est fait dans un premier temps. Ensuite, différents traitements cartographiques permettent d'individualiser les trois niveaux de probabilité d'inondation et de supprimer les superpositions entre ceux-ci. 

Etendue : France métropolitaine

Niveaux d'aléa dans les plans de prévention des risques 

Définition de l’indicateur :  Dans les communes couvertes par un PPR inondation, ce zonage correspond à une graduation en fonction du niveau de l'aléa (de 'Nul' à 'Très fort +') auquel la zone d'aléa est exposée. L’attribution d’un niveau d’aléa en un point donné du territoire prend en compte la probabilité d’occurrence du phénomène dangereux et son degré d’intensité. Les zones couvertes par un PPRi mais dont le zonage précis n'est pas disponible sont considérées comme "Donnée non disponible". 

Identifiant de l’indicateur : PPRi_alea

Maille : ~100 m (dépendant du niveau de risque)

Source : Georisques

Traitement de la donnée : Les données sont téléchargées au format cartographique sur Géorisques. Un traitement cartographique de réparation des géométries est fait dans un premier temps. Ensuite, différents traitements cartographiques permettent d'individualiser les différents niveaux de risque d'inondation et de supprimer les superpositions entre ceux-ci, et enfin de combiner cette information avec la couverture communale en Plans de Prévention des Risques pour inondation. 

Etendue : France métropolitaine

Taux d'imperméabilisation des sols - A VENIR

Définition de l’indicateur : Le taux d'imperméabilisation des sols représente le pourcentage de surface imperméable, sur des mailles de 20m de côté. Cet indicateur est disponible sur des aires urbaines autour de 50 villes françaises.

Identifiant de l’indicateur : FR_imper

Maille : ~20 m

Source : Couches haute résolution produites par Copernicus

Traitement de la donnée : Les couches haute résolution ont été téléchargées au format raster pour l'ensemble de la France. Après une vectorisation des données, elles ont été découpées autour d'aires urbaines françaises. La couverture choisie est équivalente à celle de l'indicateur ICU utilisé pour l'aléa chaleurs. Dans le cas de métropoles qui ne sont pas couvertes par le modèle ICU mais qui sont d'importance en France (Marseille, Strasbourg, Rennes, ...), le découpage a été fait selon l'étendue des communes données ainsi que des communes limitrophes (selon la continuité de la couverture urbaine au vu des données LCZ - Local Climate Zone). 

Etendue : Métropoles françaises

Afin d’obtenir un indice d’exposition unique révélateur de la situation de risque climatique d’un bâtiment dans une zone, les indicateurs précédents ont été combinés sous la formule suivante :

Imperméabilisation sols
fr_flood_expo.jpg
Synthèse exposition FR

Les coefficients K sont établis selon les différents cas suivants : 

- Cas 1 : La commune dans laquelle se situe le bâtiment n'est pas couverte par un PPR inondation, le bâtiment ne se situe pas dans le zonage d'un territoire à risque d'inondation par débordement ou ruissellement, et l'écart de précipitations quotidiennes extrêmes est supérieur à 0. 

- Cas 2 : La commune dans laquelle se situe le bâtiment n'est pas couverte par un PPR inondation, le bâtiment ne se situe pas dans le zonage d'un territoire à risque d'inondation par débordement ou ruissellement, et l'écart de précipitations quotidiennes extrêmes est inférieur à 0.

- Cas 3 : La commune dans laquelle se situe le bâtiment est couverte par un PPR inondation ou bien le bâtiment se situe dans le zonage d'un territoire à risque d'inondation par débordement ou ruissellement, et l'écart de précipitations quotidiennes extrêmes est supérieur à 0.

- Cas 4 : 

La commune dans laquelle se situe le bâtiment est couverte par un PPR inondation ou bien le bâtiment se situe dans le zonage d'un territoire à risque d'inondation par débordement ou ruissellement, et l'écart de précipitations quotidiennes extrêmes est inférieur à 0.

fr_flood_cas1.jpg
fr_flood_cas2.jpg
fr_flood_cas3.jpg
fr_flood_cas4.jpg

Dans tous les cas, le coefficients K pour les précipitations (ECARTPQ99) prend en compte le maximum rencontré pour cet indicateur, sur toute la France de 2020 à 2100 pour les 3 scénarios. Cela permet de mettre en perspective le risque dans une localisation précise par rapport au risque existant dans l’ensemble de la France.

Le calcul du risque initial est basé sur le risque historique (Rinitial). Pour cela, les zonages des plans de préventions des risques, les zonages des territoires à risque d’inondation et le risque de remontée de nappe sont pris en compte. Les niveaux de risque sont convertis de 0 à 4 selon le tableau ci-dessous. Le maximum de ces trois indicateurs est ensuite retenu.

Ainsi, cette formule rend compte du risque initial connu dans la zone (selon les informations historiques sur les risques et la sinistralité du site), qui est pondéré selon les composantes variables liées à l'espace urbain (le taux d'imperméabilisation du sol) ou à l'évolution climatique (écart de précipitations quotidiennes extrêmes).

fr_flood_initial.png
Ancre 1
Fiabilté exposition FR

L’indice de fiabilité de l’exposition est attribué comme suit :

5/5 Modélisations utilisées dans le rapport du GIEC vérifiée empiriquement
4/5 Modélisations utilisées dans le rapport du GIEC
3/5 Autres modélisations - Très fiables
2/5 Autres modélisations - Moyennement fiables
1/5 Autres modélisations - Peu fiables

Ancre 1
Vulnérabilité inondations

ALÉA PRÉCIPITATIONS ET INONDATIONS

Afin de calculer la vulnérabilité des bâtiments face à l’aléa “Précipitations et inondations”, un certain nombre d’informations sont nécessaires. Afin de les recueillir, un formulaire est disponible pour compléter les caractéristiques de votre projet.

Si aucune information n'est transmise, la vulnérabilité est par défaut à 100%, avec une fiabilité nulle. 

Ancre 1
Ancre 1
Matrice vulnérabilité inondations

La matrice de vulnérabilité des bâtiments pour l’aléa “Précipitations et inondations” est disponible ici pour téléchargement sous format Excel. Celle-ci vous permet de connaître les étapes intermédiaires des calculs effectués dans R4RE. 

La vulnérabilité s’échelonne entre 0% et 100%. Plus la vulnérabilité est importante, plus le bâtiment est sujet à être adapté.

L’indice de fiabilité de la vulnérabilité est calculé à partir du nombre de questions répondues par rapport au nombre de questions total. Il varie de 0 à 5.

Fiabilité vulnérabilité
bottom of page